Défi juillet

Quelques jours de vacances sans voiture

Juillet, le mois des vacances, du temps libre, des journées sans horaire. Et si on donnait congé à notre voiture pendant quelques jours pour privilégier la mobilité douce ? Si on décidait de lâcher le volant et de profiter des plaisirs d’une vie sans voiture et sans agacement sur les routes ? Tout est à disposition pour tenter le défi : la disponibilité de chacun, les longues journées d’été et les températures en principe agréables de juillet.

Il faut savoir que la voiture occupe une place prépondérante dans les ménages. Le réflexe d’un autre moyen de transport, que ce soient les transports publics ou le vélo, n’est pas encore bien ancré chez la plupart d’entre nous, alors que ceux-ci comportent bon nombre d’avantages, si ce n’est parfois le temps de déplacement.

Partir à la découverte d’une ville, aller visiter un musée, faire une randonnée dans un autre canton ? Pourquoi ne pas anticiper et consulter les horaires des transports publics pour arriver à destination ? Un peu de temps est nécessaire au début, mais que de détente pendant le trajet ! On marche un peu, on prend place dans le transport public et on profite de discuter, de bouquiner, de jouer, … sans s’énerver car un conducteur va trop lentement ou nous coupe une priorité, ou lorsqu’un bouchon se forme et qu’il faut rester coincé dans une voiture. La journée sera plus sereine et les temps de déplacement pas toujours plus longs.

Pourquoi essayer ?

- pour tester les alternatives à la voiture, en découvrant des modes de transport quipermettent d’utiliser son temps de trajet autrement qu’en conduisant ;

- pour la santé car on fait inconsciemment davantage d’activité physique, donc on subitmoins de stress ;

- pour l’environnement car la mobilité douce permet de réduire son empreinte carbone ;

- pour le porte-monnaie car sur le long terme, les différentes possibilités d’abonnementpermettent de réaliser des économies.

Dans le contexte où les questions de durabilité deviennent omniprésentes, pourquoi ne pas tenter cette multimodalité, qui est une réelle alternative à la voiture, en essayant de repenser à ses déplacements et tester la mobilité douce ?

Différentes communes telles que Courtételle, Lucerne et Winterthour lancent actuellement ou ont lancé le défi à leurs citoyens.nes de tester 15 ou 31 jours sans voiture en leur proposant différentes offres en contrepartie.

Et si on se lançait le défi, juste pour voir, sans rien en échange, simplement pour soi … et parce qu’on n’a pas réellement une excuse pour ne pas essayer ?

Sources : ATE Jura, defi15jours.joliatcycles

Sacen

Sans voiture